top of page

D'ores et déjà le conte Oninao existe ; c'est une graine que j'avais arrosée pendant 7 ans, la graine a donné un pommier*,

le pommier peut te donner à manger une pomme (si tu as faim de connaissance).

Maintenant, d'autres personnes contribuent à faire du conte, un conte musical. Puis, un film :

Pour la partie musicale, c'est une petite équipe dynamique / C.Kriss et Hervé Douin.

 Mon espérance : Leur belle musique ira droit dans ton âme, la fera frémir …

la conscience d'un autre possible alors s'éveillera.. . .

Ensuite, nous espérons le soutien de producteurs ; des finances sont les bienvenues.

 A ce titre, grâce à l'aimable participation de Daniel Robin, cadreur-monteur, nous ferons circuler une vidéo mettant

en avant le projet Oninao (et nous croiserons les doigts). Oninao a une vocation internationale :

 

Les deux triptyques ont déjà été traduits en anglais Par Elisabeth Lyman.

Mon espérance : que tous les êtres de nationalité différente aient accès à la lecture du conte et du film.

 L'écriture, la musique … et l'image. Nous sommes dans un monde d'images.Si nous lisons, nous écoutons,

nous voyons également.

 

 Pour l'image, c'est KtyCat : elle a créé le visuel du site et du blog.

 Mon espérance : trouver un talent similaire pour des illustrations du conte. Un sublime talent également

pour les animations du futur film.

 Enfin, à la communication, nous bénéficions du dynamisme, de l'enthousiasme du jeune Aymé de Vallès.

 Et c'est moi : Abhilasha - Lara de Vallès qui ai écrit le conte.  C'est mon apport pour l’édification

du Nouveau Monde que j'appelle de tous mes vœux.

 

N a m A s T é

 

* Le pommier symbolise l'autre Monde et le lien qui existe entre l'animal humain et la nature. Son fruit représente «  la révélation ».

* Mon point de vue personnel sur l'espoir : cesser d'avoir des espoirs, c'est comme ne plus croire en l'aide, la contribution des autres,

l'incroyable main du hasard qui vous tire vers le haut.

 

 

 
 
G
M
T
 
 
Detect languageAfrikaansAlbanianArabicArmenianAzerbaijaniBasqueBelarusianBengaliBosnianBulgarianCatalanCebuanoChichewaChinese (Simplified)Chinese (Traditional)CroatianCzechDanishDutchEnglishEsperantoEstonianFilipinoFinnishFrenchGalicianGeorgianGermanGreekGujaratiHaitian CreoleHausaHebrewHindiHmongHungarianIcelandicIgboIndonesianIrishItalianJapaneseJavaneseKannadaKazakhKhmerKoreanLaoLatinLatvianLithuanianMacedonianMalagasyMalayMalayalamMalteseMaoriMarathiMongolianMyanmar (Burmese)NepaliNorwegianPersianPolishPortuguesePunjabiRomanianRussianSerbianSesothoSinhalaSlovakSlovenianSomaliSpanishSundaneseSwahiliSwedishTajikTamilTeluguThaiTurkishUkrainianUrduUzbekVietnameseWelshYiddishYorubaZulu
 
AfrikaansAlbanianArabicArmenianAzerbaijaniBasqueBelarusianBengaliBosnianBulgarianCatalanCebuanoChichewaChinese (Simplified)Chinese (Traditional)CroatianCzechDanishDutchEnglishEsperantoEstonianFilipinoFinnishFrenchGalicianGeorgianGermanGreekGujaratiHaitian CreoleHausaHebrewHindiHmongHungarianIcelandicIgboIndonesianIrishItalianJapaneseJavaneseKannadaKazakhKhmerKoreanLaoLatinLatvianLithuanianMacedonianMalagasyMalayMalayalamMalteseMaoriMarathiMongolianMyanmar (Burmese)NepaliNorwegianPersianPolishPortuguesePunjabiRomanianRussianSerbianSesothoSinhalaSlovakSlovenianSomaliSpanishSundaneseSwahiliSwedishTajikTamilTeluguThaiTurkishUkrainianUrduUzbekVietnameseWelshYiddishYorubaZulu
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Text-to-speech function is limited to 200 characters
 
 
Options : History : Feedback : Donate Close
bottom of page