top of page

Le fils de la sacrifiée


Oninao est le fils de Baghu Bai, l'une des Bishnoïs qui s'opposa à la coupe d'un arbre en l'enlaçant de ses bras ( et l'une des filles d'Amrita Devi, celle qui initia le plus grand mouvement de révoltes en 1730) et donc se sacrifia ( Elle fut décapitée avec l'arbre ).

La légende dit que Baghu Bai chanta une berceuse et que la séparation lui fut si douloureuse qu'elle en pleura des larmes de sang sur ses pieds : c'est ainsi qu'il fut nommé " Celui à la peau blanche, aux yeux bleus et aux pieds rouges."

Qu'allait être sa vie, à Oninao, lui dont la peau déjà était si blanche, alors que son peuple a la peau sombre, lui dont les yeux sont si clairs, comme une tranchée de ciel ... lui dont les pieds sont marqués à jamais par "le sang coupé" de sa mère ?

Selon moi, toute vie humaine est marquée par des événements, dont la plupart ont eu lieu avant notre naissance, juste avant ou dans les premières années. C’est en tout cas l’une de mes croyances au vu de l’histoire des personnes qui se sont confiées à moi. ( Certain-e-s ne se remettront pas d’ailleurs des secrets de famille. )

J’ai donc imaginé la vie de ce nourrisson, privé de sa mère et cependant habité tout le long de son incarnation par les paroles de la berceuse que celle-ci lui chanta juste avant de mourir. Qu’éprouveriez-vous si votre mère préférait se sacrifier pour un arbre saint à vous élever ? De l’admiration pour sa foi certainement. Mais peut-être également de la colère, et un terrible manque d’amour.

Baghu Bai a t’-elle vraiment abandonné son fils, Oninao ? Ce n’est pas sûr ...

#Oninao #Bishnoï #massacredesBishnoïs #AmritaDevi

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Pas encore de mots-clés.
Rechercher par Tags
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Retrouvez-nous
bottom of page